Summer Français (Juillet)

Program Description

Ta Shma & Pardes vous proposent trois semaines d’étude interactive et dynamique des textes juifs avec des participants du monde entier!

Venez vous familiariser avec les livres du judaïsme, interroger les textes classiques à l’aune des défis contemporains et participer au renouveau d’un judaïsme francophone ouvert, pluraliste et intelligent. Au passage, venez rencontrer et échanger avec des enseignants et enseignantes passionnés qui désirent transmettre ce qui a modelé leurs propres vies. 

Tous les mardis: des excursions sont organisées dans les sites clés de Jérusalem. Tous les mercredi: conférences spéciales. Et aussi: des repas de shabbat optionnels en commun pour mieux connaître les étudiantes et étudiants de Pardes et Ta Shma.

Le programme est principalement en français. Trois après-midis par semaine sont communes avec le programme international, les enseignements et activités y sont données en anglais.

Les cours sont adaptés à différents niveaux. Une maîtrise basique de la lecture de l’hébreu est requise. 

Ouvert à toutes et à tous, dès 19 ans.

Du 5 au 23 juillet 2020.

“Chaque jour je redécouvrais l’effervescence du Beit Hamidrash, où mille idées émanaient des Havroutot, guidées par les textes ancestraux.”
-Aviva Bloch, Strasbourg (médecin)

“Pardes offre un environnement d’étude des textes en hébreu, sans traduction, convivial et stimulant!”
-Gabriel Guigui, Paris (Diplômé d’économie, Philosophie et Sociologie, anciennement employé dans la finance)

“A Pardes, j’ai trouvé une communauté juive où j’ai pu changer tout en restant moi-même.”
-Faustine Sigal, Paris (diplômée en affaires publiques et en Jewish Education, directrice internationale de l’éducation juive pour Moishe House)

Le programme s’adresse à des juives et juifs francophones de tout âge et de tous horizons, intéressés à approfondir leurs connaissances des textes juifs et à réfléchir ensemble aux enjeux du judaïsme contemporain.

Participent à ce programme des gens de tout bord: étudiants, éducatrices aguerries, membres actifs de communauté, randonneurs débutants dans l’étude, etc.

Exigence minimale: plus de 19 ans et une maîtrise basique de la lecture de l’hébreu.

Les activités & cours en anglais sont avec le programme international

8h30-11h15: Talmud intensif

11h45-13h15: Bible, Midrash, Halakha, conférences invitées sur la société israélienne contemporaine

13h15-14h30: pause déjeuner & Minha (optionnel)

14h30-17h00:

  • Dimanche & mercredi: Philosophie juive, introduction à la Kabalah
  • Lundi & jeudi: cours à la carte en anglais: conflict resolution, Social Justice, Shabbat, Nakh,…
  • Mardi: randos et visites (anglais)

17h15-18h40: calligraphie, cantillation (Torah ou Haftara) en option

Lundi 19h30-22h: Hassidout et prière.

Coût des trois semaines: 790 USD

Frais d’inscription non remboursables: 75 USD.

Inscription jusqu’au 19 mars 2020: 10% de réduction d’office

Clôture des inscriptions: 30 avril 2020

– Les jeunes professionnel/les (22-35 ans) travaillant à plein temps ou étant volontaires au sein d’une communauté ou d’une organisation juive sont invité/es à demander une bourse à Yesod. Cliquez ici pour demander cette bourse. https://yesodeurope.eu/yesod-professional-development-fund/ et https://yesodeurope.eu/yesod-jewish-learning-scholarships/

Deadline: 31 janvier 2020 puis tous les deux mois.

– Si vous ne répondez pas aux critères de Yesod, vous pouvez nous adresser une demande de bourse interne. Des bourses limitées sont disponibles selon les besoins et l’ordre d’inscription. Cliquez ici (https://goo.gl/forms/WEdrLilm70Jn4ltt2) pour remplir le formulaire.

Attention nous ne pourrons pas étudier les demandes de bourses éligibles à une subvention par Yesod avant d’avoir confirmation d’un refus de Yesod.

Deadline: 1er avril 2020.

La plupart des étudiants de Pardes louent un appartement à Jérusalem durant leur séjour. Pardes a mis en ligne une page comportant des informations utiles pour trouver un logement dans les alentours. Cliquez ici pour accéder à cette page.

Des informations supplémentaires vous seront envoyées une fois votre inscription terminée.

Bitya Rozen-Goldberg a étudié à Midreshet Lindenbaum, à Beit Morasha et a reçu sa smikha de son maître le Rabbin Daniel Landes. Elle est diplômée de la Sorbonne en Histoire ancienne et travaille comme guide touristique. Elle est l’une des fondatrices de Ta Shma et membre de Chuppot (https://www.chuppot.org.il/en/) qui propose des mariages halakhiques et respectueux. Elle a enseigné à Yesod, Mechon Hadar, Herzog College, Moishe House, etc… Elle est impliquée dans différentes communautés égalitaires à Jérusalem et croit à une halakha responsable, honnête et engagée.

Gabriel Abensour est originaire de Strasbourg. Il émigre en Israël à 18 ans et rejoint la Yeshivat Hakotel pour cinq années d’études religieuses, suite auxquelles il entame ses études universitaires à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Après un B.A. de philosophie, économie et sciences politiques, Gabriel rejoint le département d’études juives, où il se focalise depuis sur la pensée rabbinique nord-africaine. En parallèle, Gabriel poursuit un programme d’étude rabbinique à l’institut Shalom Hartman (Jérusalem). Gabriel enseigne et écrit sur différentes plateformes juives, en hébreu et en français.

Ynon Wygoda est philosophe et membre de la Société Martin Buber à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Il s’intéresse  particulièrement au carrefour de la philosophie française et allemande du 20ème siècle et de la pensée juive moderne. Il a étudié à la Yeshivat Har Etzion puis à l’Université Hébraïque de Jérusalem, à l’Albert Ludwig Universität de Fribourg sur Breisgau et à Yale. Puis il a enseigné à l’université de Tel Aviv et à l’institut Paideia en Suède et est membre du comité scientifique de l’Internationale Rosenzweig-Gesellschaft. En 2017 il a soutenu sa thèse sur Le silence et l’ineffable dans la pensée de Vladimir Jankélévitch et de Franz Rosenzweig sous la direction de Moshe Halbertal.

Tsivia Frank-Wygoda a un doctorat en littérature de l’université hébraïque de Jérusalem. Elle travaille sur la littérature juive de France et d’ailleurs et sur la question du témoignage dans l’écriture de la Shoah. Elle a enseigné la littérature française à l’université hébraïque et à Bar-Ilan.  Elle vit à Beer-Sheva où elle fait partie des fondateurs de Kehilat Beerot, une communauté orthodoxe égalitaire.

Noémie Benchimol est diplômée en Philosophie de l’Ecole Normale Supérieure de la Rue d’Ulm, en Histoire de la Philosophie Etudes Médiévales de la Sorbonne, elle est actuellement doctorante en sciences religieuses à l’EPHE, où elle travaille aux rapports entre actes de langage, sacré et judiciaire en droit talmudique. A la croisée de l’éthique, du droit et de la philosophie du langage, ses recherches visent à éprouver la pertinence conceptuelle de la halakha et de la pensée juive pour aujourd’hui. Elle est également critique littéraire et écrit pour divers magazines et médias juifs et /ou culturels. Elle vit à Jérusalem avec son époux et leurs deux enfants.

Shmuel Herr est membre du corps professoral et directeur des publications de l’Institut Shalom Hartman. Il est né et a grandi à Jérusalem. Il a enseigné à l’université hébraïque de Jérusalem et a été éducateur et professeur de Talmud à l’école secondaire pour garçons Charles E. Smith. Il dirige aujourd’hui des séminaires de formation d’enseignants et a conçu le programme d’enseignement du Talmud de l’Institut Hartman. Il enseigne également le Talmud dans divers lieux d’étude. Shmuel est impliqué dans le dialogue judéo-chrétien en Allemagne où il enseigne depuis de nombreuses années. Il a publié des articles en allemand et en hébreu. Son domaine de recherche est la littérature rabbinique et talmudique, en particulier dans son rapport au christianisme ancien.

Cliquez-ici  pour remplir le formulaire d’inscription.

Pour plus d’informations, vous pouvez nous écire à info@tashma.org.il.